Photo d'arrière-plan : Jeanine Dubourg.
Images "visages de" soumises à copyright, ne pas copier, blabla, du vol, blabla
MERCI !!!

Consultez notre page de liens

Si vous aimez la photographie, regardez le site: http://dominiquevalente.fr
If you love photography look website : http://dominiquevalente.fr
Si vous aimez la montagne, regardez mon autre blog : Monts et merveilles


22/11/2015

Un 13 novembre à Paris

Difficile de publier un article sur ce blog que je souhaite hors du temps et des bassesses de ce monde, en ces jours douloureux pour notre pays. J'ai préféré laisser décanter ma colère pour ne pas écrire un texte trop inutilement hargneux :-) et je pense qu'aujourd'hui, je peux me lancer sans trop de haine.





L'année 2015, sera une année bien noire pour notre nation >:(

A moins d'être isolé dans un igloo sur la calotte glaciaire, impossible que vous n'ayez pas entendu parler de cette soirée Parisienne du vendredi 13 novembre 2015, où le fanatisme et l'endoctrinement ont poussé des jeunes à assassiner des innocents venus se divertir dans les restaurants, cafés, salles de spectacles et stades de Paris.
129 vies ont été volées, 350 autres blessées à jamais, parmi lesquelles 98 vies se battent encore contre les ténèbres. Au delà des 479 destins brisés, il y a les familles, parents, enfants et amis de toutes ces victimes qui sont marqués pour longtemps.

Un nouveau sursaut d'unité nationale a vu le jour, comme après les assassinats de janvier 2015, sursaut que nous espérons salvateur cette fois, pour endiguer le flot de violence qui se déverse sur notre monde.

Encore une fois, nous avons pu admirer le courage et le professionnalisme de nos forces de l'ordre que je salue ici. Le décret d'état d'urgence leur permet de travailler dans de meilleures conditions que lorsqu'ils sont menottés par nos lois inadaptées et ils ont prouvé qu'alors, leur travail est des plus efficace.

Bien sur il y a des discussions, certains beaux penseurs disent que nous avons cherché ce qui nous arrive, d'autres font notre mea-culpa sans nous demander notre avis, d'autres encore accusent les politiques passées, mais bien peu proposent des solutions pour endiguer ce mal qui ronge la planète.


Nous, petit peuple, essayons de faire de l'humour, nous essayons de résister en organisant des soirées "un verre en terrasse", nous avons dépoussiéré notre Marseillaise et notre drapeau national que nous brandissons vaillamment, symboles nés d'une colère passée, nous disons "même pas peur", allumons des bougies, rendons hommage, nous faisons front commun en brandissant notre unité nationale.
Le monde entier nous a apporté son soutien, encore une fois, par de magnifiques gestes de solidarité et c'est bon de se sentir soutenu dans de tels moments, on se sent moins seuls face à cette violence qui nous dépasse.

Malgré tout, je suis triste, triste de voir que l'on assassine l'innocence, triste de voir que quelques poignées de fous peuvent ainsi déstabiliser la paix du monde, car ne nous y trompons pas, c'est le monde entier qui est visé par ces actions, triste devant mon impuissance, mais surtout, surtout, je suis en colère. NOUS sommes en colère. Notre drapeau tricolore est aujourd'hui "tricolère".

La France est en état d'urgence et les forces armées sont déployées dans les rues, cependant nous sommes lucides et savons que ce que ces illuminés fanatisés ne peuvent pas faire aujourd'hui, ils le feront demain.
Vivons donc, comme hier, comme nous espérons vivre demain encore, vivons comme nous souhaitons que nos enfants vivent eux aussi demain, la vie est la seule arme du peuple, utilisons-là.

On nous dit que nos tueurs n'aiment pas le dessin, ni la musique, ni les musées, ni les livres, ni le sport, ni le cinéma, ni les femmes, ni les soirées entre amis, ni la liberté, ni la démocratie, ni la république, ni l'humour, qu'ils ne respectent rien, ni la vie, ni l'histoire, ni leurs ancêtres, ni la culture, ni les différences.
Je comprends que ces esprits vides, sans moteur de vie, marionnettes ambassadrices d'une société sans aucunes valeurs, envient notre force de vie et souhaitent effacer de leur vue nos sociétés tentatrices.

En tous cas, et je vais y aller moi aussi, simple citoyenne du fond de la campagne Française, de mon discours à l'attention des fous de Dieu, il faut qu'ils sachent ceci:

"Aucun ‪#‎ParisAttacks‬ ne nous changera, bien au contraire. Ce genre d'action qui vise à briser nos valeurs, à pointer du doigt notre mode de vie, ne peut que nous rassembler. 

Et oui, entre autres qualités génétiques, en plus d'être libertaires et libertins depuis avant Jésus-Christ, nous sommes obstinés, fiers, raisonneurs, quelques fois arrogants, nous avons un esprit de contradiction très affûté et nous sommes écorchés vifs parfois (souvent), surtout si on touche à notre pays, alors même que nous donnons l'impression d'avoir abandonné tout patriotisme.


Vous n'avez qu'à voir comme notre Marseillaise revient à la mode depuis votre tentative manquée de nous diviser, comme nous nous rassemblons sur la place de la République et dans toutes les villes de France, quand les consignes sont d'éviter les rassemblements, comme nous organisons des apéros aux terrasses de cafés alors qu'on se les gèle dehors, bref, vous devez comprendre que la docilité n'est pas notre principale caractéristique, loin de là. 
Et si vous comptez sur les divisions qui ne manqueront pas de surgir dans quelques mois pour vous infiltrer dans la brèche, sachez aussi que notre jeu national est la polémique, mais que nous n'acceptons jamais qu'un intrus en profite pour attiser les braises. Le retour de flamme est toujours pour lui. En gros, on se chamaille, mais on s'aime bien, au fond, comme des frères. On aime jouer entre nous.

Vous pouvez essayer de nous changer, d'autres ont essayé et s'y sont cassé les dents bien avant vous, comme les Vikings, vos ancêtres les Sarrasins, les Romains, je ne vais pas plus loin car vous n'aimez pas l'histoire, c'est vrai. 
Enfin, vous n'aimez pas l'histoire, hormis celle des croisades du XIème siècle pour justifier vos assassinats d'aujourd'hui. Au sujet de celles-ci, je vous rappelle qu'elles avaient pour but de récupérer nos terres saintes que vous aviez envahies, mais bon, on ne va pas attendre de vous de l'honnêteté.

Nous sommes très difficiles à diriger, car nous n'en faisons qu'à notre tête, nous ne supportons pas qu'on touche à nos jouets, comme la liberté, l'égalité, la fraternité, ça réveille une révolte viscérale devenue génétique depuis 1789. Même les élus que nous choisissons, de façon tout à fait démocratique pourtant, ne peuvent pas faire entendre raison aux têtes de cochons indécrottables que nous sommes.


Bien entendu, vous faites comme vous le voulez, mais sachez que vos tentatives pitoyables sont vouées à l’échec. On m'a toujours dit que pour battre un ennemi il faut bien le connaitre et si vous aviez fait l'effort de vous pencher sur notre histoire et notre culture, vous auriez compris que vos efforts sont et seront inutiles. 

Dans l'histoire (et même en physique), la lumière à toujours chassé l'obscurité. Nous gagnerons donc cette bataille aussi. Demain ou après-demain, mais nous gagnerons.

Mais bien entendu, si vous avez du temps à perdre ... bon courage."




En l'honneur des victimes de cette guerre:

Aux martyrs de la liberté
Dont la vie fut un jour volée
Le sang de votre innocence
Sera la sève de notre résistance


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'être poli et respectueux dans vos commentaires, même si notre travail ne vous plait pas :-)