Photo d'arrière-plan : Jeanine Dubourg.
Images "visages de" soumises à copyright, ne pas copier, blabla, du vol, blabla
MERCI !!!

Consultez notre page de liens

Si vous aimez la photographie, regardez le site: http://dominiquevalente.fr
If you love photography look website : http://dominiquevalente.fr
Si vous aimez la montagne, regardez mon autre blog : Monts et merveilles


14/08/2014

XVIème siècle (ouvrage de Jules Serret - BNF)

La première grande crue du siècle de la Renaissance eut lieu en juillet 1501.

Au sujet de celle de 1527, l'annaliste ternaire écrit : « Nous avons veu depuis 10 ans, les grandes inondations des rivières, les tempètes et tourbillons en icelles eslevés, les hommes abismés, les édifices abattus et les animaux engloutis, afin que sensibles et insensibles, raisonnables et brutes se sentissent de cette ruine et que l'homme pensât d'où provient la cause de ces ravages, ne la réfère au seul effort de nature, mains plutost à justice de Dieu. »

Les débordements de 1544 et 1548 eurent lieu en novembre.

D'autres en 1557, 1561, 1566.

La haute crue du 28 mai 1567 arriva au moment où les calvi-nistes venaient de prêcher «leurs mondanitez,» à Nérac, sous la protection de la reine de Navarre.

Le samedi 2 décembre 1570, le débordement fut considérable. 1571, octobre 1573, 1578, août 1580, 1590.

En 1599, dit Argenton, l'inondation renversa le mur d'enceinte de la ville, vis-à-vis le couvent des Cordeliers, au moment où on élevait dans l'église de ces religieux un mausolée à la mémoire de Monluc, sénéchal d'Agenois, et neveu du maréchal.