Photo d'arrière-plan : Jeanine Dubourg.
Images "visages de" soumises à copyright, ne pas copier, blabla, du vol, blabla
MERCI !!!

Consultez notre page de liens

Si vous aimez la photographie, regardez le site: http://dominiquevalente.fr
If you love photography look website : http://dominiquevalente.fr
Si vous aimez la montagne, regardez mon autre blog : Monts et merveilles


08/11/2015

Cap au Sud ... la Cité de Carcassone

Comment faire un site orienté histoire du moyen-âge dans le Sud de la France et ne pas parler de la cité de Carcassonne qui fut longtemps une plaque tournante du commerce entre Atlantique et Méditerranée ?

Carcassonne fut construite dans un premier temps dans la plaine sur les bords du fleuve Atax (l'Aude) dès le néolithique, légèrement plus au Sud de la ville actuelle.
Elle fut en son temps occupée par la Sarrasins pendant une trentaine d'année, puis en furent chassés au VIIIème siècle par les Francs.

La famille Trencavel en fut régente pendant plus de 3 siècles et leur règne transforma la ville en un point stratégique du commerce languedocien.


Au début de la croisade contre les Cathares, fin du XIIème siècle, le Vicomté de Carcassonne est, avec le Comté de Toulouse, le Comté de Foix et le Royaume d'Aragon, en plein essor.

Les mariages sont arrangés entre toutes les familles du grand sud, ce qui fait de Raimond-Roger le neveu du Comte de Toulouse, son père Roger ayant épousé Adelaïs de Toulouse, soeur du Conte Raimond VI de Toulouse.
La soeur de son père, Béatrix, elle, épouse Raimond VI, Comte de Toulouse, tandis que la seconde soeur de son père, Cécile, épouse Roger-Bernard de Foix, Comte de Foix.

Lui-même épouse Agnès de Montpellier qui lui donnera un fils Raimond.

A sa mort, son fils Raimond II Trencavel âgé de 5 ans, fut placé sous la tutelle de Raimond-Roger de Foix.

La prospérité de la région fait des envieux et attise la jalousie des Français, jalousie qui, comme nous le savons, fut la cause réelle du déclenchement de cette guerre.

Raymond-Roger Trencavel, Vicomte de Carcasonne, Beziers et Albi, habite le château Comtal au coeur de la cité fortifiée. Il n'est pas lui-même Cathare, mais il applique le libéralisme religieux en vigueur dans toutes les provinces du Languedoc et d'Occitanie. Ses sujets sont sous sa protection, quelles que soient leurs opinions politiques ou religieuses.

C'est ainsi que pour préserver la cité et ses habitants, Raymond-Roger profite d'un sauf-conduit pour négocier sa rédition à Simon de Montfort, contre la vie sauve pour tous les habitants et les siens. Cette partie des conditions de rédition fut acceptée et tenue, mais Raimond-Roger fut traitreusement jeté, alors que le sauf-conduit était censé le protéger, dans les geôles de son propre château où il mourut de dysenterie quelques mois plus tard, le 10 novembre 1209 à l'âge de 24 ans.
Simon de Montfort fut longtemps soupçonné de l'avoir empoisonné, et s'il n'y eu jamais de preuve, on sait que la mort du Vicomte l'a soudain propulsé à la tête des biens des Trencavel.


Après le massacre des Cathares et la dernière révolte de 1245, menée par Raimond II, fils de Raimond-Roger, dans l'espoir de récupérer ses biens, la vieille ville du cœur de la cité est vidée de ses habitants et délaissée au profit de la nouvelle bastide Saint-Louis, où les commerces s'installent, rendant peu à peu la ville basse plus prospère.

La bastide est rasée, brûlée et pillée par le Prince Noir en 1355 mais la cité ne présentant plus d'intérêt, est laissée en l'état. La bastide Saint-Louis est en partie reconstruite et fortifiée et connait quelques décennie de calme avant d'être à nouveau en proie aux guerres de religions car le protestantisme s'est étendu dans la région.

De là à faire un parallèle enre la fin du Catharisme et le début du protestantisme, il n'y a qu'un pas que je ne franchirais pas, mais je me penche sur le sujet et j'avoue que la coïncidence est assez étonnante.

Aujourd'hui, la ville basse est devenue le centre-ville et la cité est désormais un haut lieu de tourisme.

Je pense que nous pouvons remercier Raimond-Roger de son sacrifice qui a empêché l'incendie et la destruction des remparts de sa cité et nous permet aujourd'hui de profiter de cec magnifiques fortifications. Merci aussi à ceux qui ont aidé à sa restauration (pas forcément dans les règles de construction du moyen-âge, mais bon ...) et grâce à qui nous pouvons aller flâner dans les ruelles pavées de la cité, Viollet-Le-Duc, Cros-Mayrevieille, Prosper Mérimée, pour les plus célèbre.

Si vous cherchez des auteurs sur le Catharisme, je vous conseille les ouvrages de Bernard Mahoux, Dominique Baudis, Anne Brenon, Michel Roquebert et Jean Duvernois, dont les livres sont des mines d'or sur la période Cathare.



















Wikipedia Carcassonne
Carcassonne Culture 
Carcassonne en 360°
Office du Tourisme de Carcasonne
La Bastide Saint-Louis


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci d'être poli et respectueux dans vos commentaires, même si notre travail ne vous plait pas :-)