Photo d'arrière-plan : Jeanine Dubourg.
Images "visages de" soumises à copyright, ne pas copier, blabla, du vol, blabla
MERCI !!!

Consultez notre page de liens

Si vous aimez la photographie, regardez le site: http://dominiquevalente.fr
If you love photography look website : http://dominiquevalente.fr
Si vous aimez la montagne, regardez mon autre blog : Monts et merveilles


27/07/2014

L'église


Document architectural de l'église de Monheurt.


Un prieuré, dépendant de l'abbaye de la Sauve-Majeure, constituait l'élément central de cet ancien bourg ecclésial jusqu'au 17e siècle au moins. C'est probablement durant le siège de la ville, en 1621, que l'édifice fut détruit. La commune décide la reconstruction d' une église au 19e siècle, ce qui est fait par l' entrepreneur Dussillot en 1853. Cependant l' église est décrite comme délabrée et prête à s' écrouler vers 1894-1898. Elle est démolie en 1902. 

Une reconstruction est prévue entre 1899 et 1906, sur les plans d' Albin Ribet, architecte à Tonneins; mais les travaux n'ont pas encore commencé en octobre 1901 (ou 1902 ?) . En septembre 1902, un devis des travaux de démolition est proposé. Les sculptures de l' église sont commandées en 1904 au sculpteur Estrigos, d'Agen. Les travaux sont adjugés à Jacques Ferbus, entrepreneur à Clairac, et les sculptures des chapiteaux réalisées par Jacques Estrigos, sculpteur à Agen. L'édifice est achevé en 1905 sous le contrôle d'Edouard Payen, architecte du département.

Description : L' église, de plan allongé rectangulaire, est à chevet plat et vaisseau unique très large. L'entrée dans le chœur est marquée au sol par deux marches en pierre. Les murs gouttereaux sont percés de fenêtres triples lancéolées et encadrées par un tore en pierre. Les piliers adossés qui portent les voûtes des coupoles ont des chapiteaux à décor de végétaux. L'édifice est construit en brique sur l'élévation ouest, tandis que les autres élévations sont en pierre et en moellon, entièrement enduit. Le vaisseau unique est couvert de trois fausses coupoles en pendentifs, correspondant à ces trois travées. La façade occidentale porte le clocher-mur.